close menu

Petit Bateau relocalise sa logistique GMS en France avec ACSEP

posté le 20 novembre 2018

Partager l’article

Soucieuse d’améliorer sa qualité de service, Petit Bateau a souhaité relocaliser la logistique dédiée à ses clients GMS France, Bénélux et Italie sur sa plateforme de Buchères (Aube). L’entreprise a donc sollicité ACSEP pour réaliser une étude complète sur la capacité et la réorganisation dudit site pour absorber ces nouveaux flux.

 

Un déménagement stratégique mené en 5 mois…

Alors que Petit Bateau avait confié la logistique de ses produits GMS à un prestataire logistique à Casablanca, la marque a souhaité la rapatrier en France, au sein de sa plateforme historique de Buchères, près de Troyes.

« Notre objectif était de regagner en qualité de service en nous rapprochant de nos clients, précise Jérôme Lansoy, directeur Supply Chain de Petit Bateau. Cette proximité géographique devait nous permettre de gagner en flexibilité et rapidité, deux points essentiels au vu des conditions de livraison particulièrement strictes des acteurs de la grande distribution que nous livrons sur leurs plateformes logistiques, mais aussi directement sur leurs points de vente. En parallèle, nous avions une très importante contrainte concernant ce déménagement puisque nous devions être prêts pour mai 2018, sachant que nous avons missionné ACSEP début janvier. Résultat : nous avons tenu nos délais, dans des coûts totalement maîtrisés et connaissons, depuis mai, un taux de 98% de respect des livraisons. Nos équipes et nos clients sont très satisfaits ! »

…grâce à une analyse fine des données pour une organisation logistique sur mesure

Après une étude en interne sur la réorganisation du site et les investissements nécessaires, Petit Bateau a sollicité ACSEP pour confirmer ou non les premières propositions, grâce à son expertise du textile et de la GMS.

Jean-François Gentile, Directeur Conseil et Innovation d’ACSEP, a donc réalisé une étude plus fine comme il l’explique : « Notre mission a consisté à descendre plus finement dans l’analyse des données. Nous n’avons pas étudié la moyenne annuelle globale, mais la courbe de vie de chaque produit. Grâce à cette étude, nous avons déterminé que cette dernière était de l’ordre de 3 semaines. Cela nous a permis d’affiner nos hypothèses sur le réaménagement des 4.000 m2 dédiés à la GMS, d’améliorer certains process métiers mais aussi de revoir les investissements nécessaires à la baisse ! »

Sur les conseils d’ACSEP, Petit Bateau a donc organisé la zone logistique et les implantations de picking pour coller au mode de fonctionnement de la GMS. Ainsi, à la place d’une implantation traditionnelle de picking, Petit Bateau a délimité une dalle au sol dédiée aux produits des catalogues. Cette zone de picking éphémère accueille les nouveaux produits en rotation bimensuelle. « Les courbes de vie courtes rendent intéressante la gestion de la palette au sol, poursuit Jean-François Gentile. Si cela avait été le même produit toute l’année, l’étagère aurait évidemment été plus pertinente. Mais avec Petit Bateau, le stock était très profond avec peu de références. »

En parallèle, ACSEP a défini le nombre d’emplacements par type de produit et en fonction de la profondeur de stock. L’entreprise a également optimisé l’utilisation de l’espace et de l’approvisionnement de la zone de préparation de commandes, tout en réduisant les investissements en mobilier et en matériel.

« Nous sommes particulièrement satisfaits de la qualité des conseils d’ACSEP, conclue Jérôme Lansoy. Nous avons donc d’ores et déjà missionné ACSEP sur une deuxième étude pour optimiser l’organisation logistique du reste de la plateforme. »

Haut de page